La conférence

DERRIÈRE LES BARBELÉS : ARTISTES AU STALAG

 

Deuxième guerre mondiale.

Les soldats français prisonniers de guerre des allemands sont les oubliés de l’histoire.

Ils n’ont pas bénéficié de l’aura entourant les résistants, n’ont pas vécu l’épopée du Débarquement ni été les artisans de la Libération, n’ont pas subi les horreurs des camps de concentration.

Ils ont été plus de un million et demi capturés et emmenés dans les stalags, et pour plus d’un million la captivité aura duré cinq ans.

 

Quand ils sont rentrés au pays, dans leur famille, ils n’étaient pas des héros.

Alors ils n’ont rien dit ou pas grand-chose, ils n’ont pas raconté cette vie derrière les barbelés, ces années à l’ombre des miradors, cet univers où l’on n’est plus qu’un numéro gravé sur une plaque qui ne vous quitte jamais.

La plupart d’entre eux sont maintenant disparus et nous essayons de leur donner la parole à travers les documents qu’ils nous ont laissés, les quelques souvenirs qu’ils nous ont confiés, les recherches dans les archives militaires.

Ils ont eu leurs moments de cafard, de désespoir…

Ils ont eu aussi des heures joyeuses grâce au sport, à la pratique religieuse, à la musique, au théâtre, aux expositions de peinture, sculpture…

A ma connaissance, le cas du Stalag VIII C de Sagan est sans doute exceptionnel pour avoir créé un véritable atelier d’artistes, une école saganaise baptisée «atelier île de France». Les sculpteurs, peintres, architectes, décorateurs regroupés dans une baraque s’activaient pour embellir le camp d’un théâtre, d’une chapelle, d’un atelier d’exposition permanente…

Acteurs, musiciens, chanteurs, peintres… offraient à leurs compagnons grâce à leur art des instants précieux pendant lesquels miradors et barbelés s’effaçaient pour permettre l’évasion intellectuelle et l’illusion d’une vie

normale.

 

Entièrement illustrée par des photos et vidéos, des témoignages d’anciens prisonniers, des documents issus des archives nationales ou confiés par des descendants de prisonniers elle a déjà été donnée dans notre région : le Poitou et en Bretagne :

VENDEUVRE (86) le 26-11-2010

MIGNÉ-AUXANCES (86) le 17-03-2011

TERCÉ (86) (Musée de la 2ème Guerre Mondiale) le 07-05-2011

CHAMPAGNÉ St HILAIRE (86) le 08-05-2011

CISSÉ (86) le 12-11-2011

THURÉ (86) le 22-06-2012

PLOUZÉVÉDÉ le 16-11-2012

St BRIEUC (22) le 19-11-2012

LANARVILY (29) le 26-04-2013

SIBIRIL (29) le 27-04-2013

BEAUMONT (86) le 14-06-2013

MASSOGNES (86) le 21-03-2014

MIGNÉ-AUXANCES (86)  le 30-05-2015

POITIERS (86) (Université Inter-Âges) le 16-12-2015

NEUVILLE DE POITOU (86) (Médiathèque) le 11-03-2016

LUSSAC LES CHÂTEAUX (86) le 13-11-2017

SCORBÉ-CLAIRVAUX (86) le 08-05-2018

 

 

 

 

Quelques réactions

 

Article de “La Nouvelle République” : “Une soirée au stalag avec Agnès Elias”

Beaucoup d'attention et d'émotion lors de la passionnante conférence d'Agnès Elias “Derrière les barbelés, artistes au stalag”

Vendredi soir malgré la neige, 80 personnes sont venues suivre la conférence d'Agnès Elias mise en images par son mari Georges Elias. Personne n'a regretté d'affronter les flocons, tant la soirée fut à la fois intéressante et émouvante …

 

Gervais B.

Merci pour l’excellente conférence d’hier soir. J’ai pu à cette occasion mieux comprendre l’univers particulier du stalag où mon grand-père a séjourné pendant cinq ans.

 

Joseph M. (93 ans, à l’issue de la conférence à Cissé)

Merci, je n’avais jamais pu en parler, j’en fais encore des cauchemars la nuit. Tout ce que vous dites est vrai.

 

Cette conférence s’enrichit continuellement au fur et à mesure des témoignages recueillis

Pour toute demande, me contacter : agneselias@orange.fr

 

Retour au menu